baliser

baliser [ balize ] v. <conjug. : 1>
• 1475; de 1. balise
I V. tr.
1Garnir, jalonner de balises. balisage . Baliser un port, un chenal, un tracé de route ( flécher) , un aérodrome. P. p. adj. Chemin balisé, où le parcours à suivre est indiqué d'un trait de peinture sur un arbre, une pierre (cf. Chemin de grande randonnée).
2Inform. Munir (un texte, une information) de balises.
II V. intr. (v. 1982) Fam. Avoir peur.

baliser verbe transitif Planter des balises dans l'axe du tracé d'un chemin de fer, d'un canal ou d'une voie de communication quelconque ; munir de balises. ● baliser (homonymes) verbe transitifbaliser verbe intransitif Populaire. Avoir peur. ● baliser (homonymes) verbe intransitif

baliser
v. tr.
d1./d Munir de balises, marquer par des balises. Baliser un terrain d'atterrissage.
(Québec) Baliser un chemin sur une rivière gelée.
Pp. adj. Une piste de motoneige bien balisée.
d2./d (Québec) Fig. établir les limites à respecter (dans la préparation d'un projet, l'application d'un programme, etc.). Baliser une loi.

⇒BALISER, verbe.
Marquer avec des balises :
1. Il était important de vérifier les passes ménagées entre les bancs de sable et les récifs, pour les baliser au besoin, puisque cette petite crique devait être le port d'attache du bateau.
VERNE, L'Île mystérieuse, 1874, p. 334.
2. C'était de vieilles jumelles à prismes (...). Damien (...) mit au point les oculaires (...) sur une bouée blanche et rouge qui balisait là-bas le chenal.
GENEVOIX, Fatou Cissé, 1954, p. 165.
P. ext. Baliser une carte de croix :
3. ... peu à peu, l'Espagne de ma carte devenait, sous la lampe, un pays de contes de fées. Je balisais d'une croix les refuges et les pièges. Je balisais ce fermier, ces trente moutons, ce ruisseau.
SAINT-EXUPÉRY, Terre des hommes, 1939, p. 145.
Spéc., vx. ,,Débarrasser le cours d'une rivière pour en faciliter la navigation`` (LITTRÉ).
Région. ,,Orner les rues, pour une fête, avec de petits arbres coupés dans la forêt. Baliser les rues pour la Fête-Dieu`` (Canada 1930).
P. métaph. ou au fig. :
4. Mon année était balisée par ces moments étincelants : chaque jour menait quelque part. Je plaignais les grandes personnes dont les semaines étales sont à peine colorées par la fadeur des dimanches.
S. DE BEAUVOIR, Mémoires d'une jeune fille rangée, 1958, p. 68.
5. Mon enfance se déroule à la cadence des saisons, balisée par les vendanges, la moisson...
A. ARNOUX, Zulma l'infidèle, 1960, p. 17.
PRONONC. :[balize], (je) balise [bali:z].
ÉTYMOL. ET HIST. — XVe s. balinger « indiquer par des balises les hauts fonds et les passes d'une rivière » (Cout. de la mer, Morice, Pr. de l'H. de Bret., I, 791 dans GDF. : Le maistre [de la nef] est tenu a pourvoir sa forme, luy et ses compagnons, et lui mettre balis qu'ils apiergent a plain, ou que la forme soit bien balingee, que les marchants n'y ayent dommaige); 1494 balizer « id. » (État des dépenses faictes pour le curage et le balisage de la Loire ap. Mantellier, II, 429 dans GDF. Compl.).
Dér. de balise1; dés. -er.
STAT. — Fréq. abs. littér. :9.

baliser [balize] v.
ÉTYM. XVe; de 1. balise.
———
I V. tr.
1 Garnir de balises, jalonner au moyen de balises. Balisage, balise. || Baliser un port, un chenal, un tracé de route, un aérodrome.
(Sujet n. de chose). || « (…) quatre lampes à incandescence, à faisceau dirigé, balisent le couloir central de circulation quand l'éclairage général n'est pas en service » (la Vie du rail, no 892, 14 avr. 1963, p. 22).
Fig. Marquer comme par des balises. Ponctuer.
1 Mais tel que je l'ai connu (Saint-Exupéry), je le vois trop bien, à court d'essence et peut-être d'espoir, monter, comme l'un de ses héros, vers quelque champ céleste tout balisé d'étoiles.
A. Maurois, Études littéraires, t. II, p. 283.
2 Tous les mots qui avaient balisé ma vie étaient à jeter par-dessus bord.
Régis Debray, l'Indésirable, p. 126.
2 Inform. Munir (un texte, une information) de balises. || Texte long et compliqué à baliser.
———
II V. intr. (V. 1982; orig. incert., p.-ê. du visage qui accuse l'émotion par la rougeur ou la pâleur, comparé aux balises qui marquent une piste d'aérodrome). Fam. (employé surtout dans le langage des adolescents, en milieu urbain). Avoir peur. || « “Chirac doit faire très gaffe. S'il massacre un coin de Paris, le monde entier va lui tomber dessus. Autrefois, avec le préfet, personne n'était responsable des conneries faites. Avec un maire, c'est fini.” Eh oui, Chirac doit baliser. Il transforme Paris sous surveillance quasi-internationale » (Actuel, no 48, oct. 83, p. 99).
——————
balisé, ée p. p. adj.
(Du sens I) || Chemin balisé : chemin où le parcours est indiqué d'un trait de peinture sur un arbre, une pierre. || Les chemins de grande randonnée sont balisés.
DÉR. (Du sens I) Balisage.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • BALISER — v. a. T. de Marine. Indiquer par des balises les hauts fonds et les passes. Baliser l entrée d un port, l embouchure d un fleuve. Baliser une passe. BALISÉ, ÉE. participe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BALISER — v. tr. T. de Marine Garnir de balises les hauts fonds et les passes. Baliser l’entrée d’un port, l’embouchure d’un fleuve. Baliser une passe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • baliser — vi Avoir peur, être très inquiet. • J’étais quand même terrorisé d’être dans ce palais avec le roi. Je balisais à mort. • Tu n’auras qu’à faire entrer deux copines à toi dans le jeu comme passagères. Avec ton carnet d’adresses, pas de quoi… …   Le petit dico du grand français familier

  • baliser — (ba li zé) v. a. Indiquer par des balises les hauts fonds et les passes.    Terme d eaux et forêts. Débarrasser le cours d une rivière pour en faciliter la navigation. HISTORIQUE    XVe s. •   Le maistre est tenu à pourvoir que la forme soit bien …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • baliser — v.i. Être angoissé, avoir peur : Tu balises ? …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • baliser — vt. markâ <marquer> (Albanais) ; balizî (Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • balisage — [ balizaʒ ] n. m. • 1467; de baliser 1 ♦ Action de poser des balises et autres signaux pour indiquer au navigateur les dangers à éviter ou la route à suivre; ensemble de ces signaux. Le balisage d un port, d un chenal, d un aérodrome. ⇒ signal; 2 …   Encyclopédie Universelle

  • balise — 1. balise [ baliz ] n. f. • 1475; port. baliza, dér. mozarabe du bas lat. palitium (cf. palissade), du lat. palus « pieu » 1 ♦ Mar., aviat. Objet (bouée, poteau), dispositif lumineux, sonore ou radioélectrique destiné à guider le navigateur, le… …   Encyclopédie Universelle

  • baliza — BALIZÁ, balizez, vb. I. tranz. A fixa o baliză, a marca prin balize diverse puncte de pe teren. – Din fr. baliser. Trimis de paula, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  balizá vb., ind. prez. 1 sg. balizéz, 3 sg. şi …   Dicționar Român

  • Balisage — Bouée modulaire à charpente latérale bâbord du chenal d accès de la Loire …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.